Certains parlent de leur « petite flamme intérieure », d’autres de leur « petite voix intérieure », d’autres encore « de leur intuition ». Tous ces expressions évoquent quelque chose qui nous est intime, profondément ancré dans notre être, propre à chacun et dénué de toutes influences. Ce quelque chose guide nos pas sur notre chemin personnel et singulier, celui qui nous correspond vraiment et sur lequel nous avançons en confiance, serein.

Il arrive que des voiles, plus ou moins épais et opaques, nous empêchent d’accéder à cette flamme, cette voix intérieures : l’appréhension d’un évènement, le manque de confiance en soi, la fatigue, un mal-être, des questionnements sans fin, la tristesse, la mélancolie, le stress, l’anxiété, l’angoisse, la douleur physique ou psychique…

Des propos assénés par d’autres peuvent également nous influencer et nous éloigner de nos propres idées : les médias, notre entourage professionnel. Les codes sociétaux, notre éducation, notre famille, nos amis – et même si leurs opinions et conseils partent de bonnes intentions – peuvent nous faire perdre de vue nos propres valeurs, nous laissant alors « déboussolés », dans le doute et l’incertitude.

La sophrologie est une méthode qui fait grandir notre flamme et notre voix intérieures, jusqu’à ce que celles-ci se dévoilent et apparaissent à notre grand jour, à notre conscience.

Ainsi, à l’écoute de notre propre conscience, nous reprenons confiance en nous-même et trouvons naturellement la force de soulever ces voiles obstruant et empêchant, la force de faire face aux épreuves ou de poser un autre regard sur celles-ci. Nos prises de décisions deviennent plus faciles voire évidentes, comme l’est le chemin qui s’ouvre devant nous.

Notre vision de la vie s’éclaire positivement, grâce aux capacités que nous avons tous en nous, et qu’il suffit parfois de réactiver.